UNE ASSOCIATION PAS COMME LES AUTRES AU SERVICE DE LA JEUNESSE ET DE L’UNION DES GENERATIONS. UN OUTIL POUR LES EDUCATEURS, LES AUMONERIES MILITAIRES, LE SCOUTISME, PAR LA PROMOTION DES VALEURS CHRETIENNES CIVIQUES ET CULTURELLES.

 

Droit du Religieux Ancien Combattant

Les lois de 1905 contre les congrégations sont à présent caduques, Dieu merci. Aujourd’hui il existe une aumônerie catholique des armées et les différents corps d’armes comptent de nombreux prêtres aumôniers militaires, dont plusieurs accompagnent nos soldats sur les fronts externes quand les formations militaires dans lesquelles ils sont affectés sont envoyées en opération.

La DRAC considère comme un devoir primordial de mémoire et d’éducation civique non seulement d’entretenir le souvenir des religieux (et des prêtres séculiers) qui ont servi la France sur les champs de bataille de la « Grande Guerre » mais aussi de valoriser l’apostolat des aumôniers militaires sur tous les fronts où nos soldats ont été ou sont appelés depuis, y compris sous la bannière de forces internationales auxquelles la France participe. En particulier, la DRAC participe fréquemment à des cérémonies du Souvenir aux côtés d’autorités militaires et d’autres associations d’anciens combattants et ranime plusieurs fois par an la Flamme sur la tombe du Soldat Inconnu.

 

Défense et Renouveau de l’Action Civique

Elle s’est fixée aussi, il y a dix ans, un objectif nouveau auquel l’équipe récemment rajeunie - et présidée par M. Laurent Legrip de La Rozière, membre de l’Ordre de Malte - veut donner un élan et une ampleur décisifs : remettre à l’honneur, au sein d’une jeunesse aujourd’hui désorientée, les fondements spirituels, moraux et civiques de la civilisation chrétienne : honneur et fidélité, souci de la vérité et de la justice, respect de la dignité de la personne et des lois naturelles, courage et dépassement de soi, humilité et générosité. C’est le sens de la dénomination seconde de DRAC : Défense et Renouveau de l'Action Civique.

La paix – et non plus la guerre – devient l’objectif majeur d’une mobilisation des énergies dans les relations intercontinentales et interconfessionnelles. Mais on est encore loin du but et la France, parfois seule mais plus souvent aux côtés d’autres puissances, est engagée dans des conflits extérieurs. La recherche de la paix est affaire de discernement mais aussi de cœur : l’attachement légitime à son propre héritage ancestral doit se concilier avec une grande ouverture aux attentes légitimes de l’interlocuteur et se dilater dans une recherche exigeante de la vérité, de la justice et du bien commun. En ce sens, la DRAC entend concourir à la formation morale et spirituelle de la jeunesse.

Dans cette optique, la DRAC entreprend de mettre en place un réseau essentiellement composé d’anciens candidats, dont l’objectif est de faire découvrir aux élèves des écoles et structures d’enseignement amies - avec autant que possible l’aide de celles-ci et des œuvres catholiques de jeunesse (dont le scoutisme) - le patrimoine de leur région.

Les responsables locaux de ce réseau auront principalement pour mission d’organiser la visite
• de sites religieux divers (abbayes, églises, lieux de pèlerinages anciens)
• de sites culturels (châteaux, musées, cités médiévales, artisanat régional renommé, etc.)
• de sites historiques : hauts lieux des deux Guerres Mondiales et des batailles célèbres dans l’histoire de notre pays, lieux de mémoire de personnages ou d’évènements marquants, etc.

Ils auront également à cœur d’organiser
• avec le concours d’autorités militaires et d’associations d’anciens combattants, la visite et la participation des groupes de jeunes précités à des cérémonies locales aux monuments aux morts.
• avec, autant que possible, le concours de toutes structures régionales amies (enseignement privé, institutions de jeunesse catholique, mouvements scouts, associations catholiques diverses) des conférences et entretiens avec des personnalités et des témoins engagés dans le combat pour la défense des valeurs que la DRAC veut promouvoir.

Association membre de la Fédération nationale André Maginot (FNAM), la DRAC entend concilier, dans un monde en pleine mutation, objectifs pérennes et actions évolutives.

 

 

Le devoir et le respect
avant la compassion

Un article intéressant de la Saint-Cyrienne
sur les commémorations du centenaire
de la Grand Guerre

à lire et à méditer…

—————————————----------

Adhérez à DRAC
Pour recevoir
« Le Lien »
soutenir la coupe d’éloquence,
le concours écrit,
nos conférences
et toutes
nos actions
au service des
valeurs éternelles.

—————————————----------

Pour télécharger un bulletin d’adhésion,
veuillez cliquer ici

CONTACT :
8 bis, rue Vavin - 75006 Paris
Tél. : 01 43 26 01 50
courriel
maginot

—————————————----------